Un séjour dans le Mézenc, Terre d’Accueil (1)

Mezenc

C’est sous une pluie battante que commence ce séjour pour Saïdal et pour Khan. Ils arrivent en gare du Puy en Velay alors que l’orage vient de s’abattre sur la ville. Une fois montés dans la voiture avec Didier, voici l’équipe en route pour faire quelques achats et monter à Chanteloube. Avant toute chose, les voilà auprès de Pierre pour le saluer. Pierre est leur hôte. Il a accepté de recevoir tout ce monde sous son toit pour quelques jours. Il poursuit ainsi la tradition de la maison, qui lors du vivant de sa propriétaire, Olga, était une maison qui offrait un toit à ceux qui en avait besoin.

Après avoir déchargé la voiture des denrées achetées et de l’exposition ‘Tous Migrants’, les trois compères organisent les couchettes des personnes qui viendront les rejoindre dans le week-end à venir.

Après le repas du soir, Didier demande à Saïdal et à Khan s’ils ont déjà été reçu chez des français. « Non ! » Avec la crise sanitaire de la Covid19, les bénévoles ne se sont pas beaucoup rendus sur le site de Saint Beauzire. Mais cela permet de préciser le premier objectif de ce séjour : favoriser la rencontre des demandeurs d’Asile avec les bénévoles et les habitants du territoire. Ce week-end sera l’occasion de retrouver certains bénévoles et habitants.

Mais pourquoi aller dans le Mézenc pour rencontrer les bénévoles. N’y avait-il pas des locaux sur le Brivadois pour cela ? Certes, le Brivadois ne manque pas de lieux d’accueil, et d’autres rencontres pourront en bénéficier. Mais ce week-end, le Mézenc accueille un évènement particulier :

Mézenc, Terre d’Accueil !

Voici donc le deuxième objectif de cette rencontre à Chanteloube : participer à cet évènement. Pourquoi ? Tout simplement pour répondre à la vocation de l’Association de la LOCO qui est de participer à la transformation des mentalités.

Parce qu'il n'y a qu'une seule humanité,
Parce que nous sommes tous migrants
parce que nous n'en pouvons plus de ce climat dangereux de haine,
nous monterons au sommet du Mézenc dimanche 11 Juillet 2021 déclarer notre solidarité envers les personnes exilées et demander un accueil humain et fraternel.
Gravir cette montagne, c’est difficile ! Mais c’est aussi le symbole de notre volonté d’élever le débat et de faire grandir l’humanité tant maltraitée par des discours haineux.

Mot repris de l’invitation à cet évènement

Le Réseau RESF43, collectif de soutien aux migrants et demandeurs d'asile, invite à participer aux journées "Mézenc, terre d'accueil 2021" du 9 au 11 juillet 2021. Il a semblé important aux membres fondateurs de l’Association la LOCO, d’être un peu fou et de participer. Cette montée au sommet sera forte de sens pour ceux qui ont traversé des milliers de kilomètres et des mers avant de s’arrêter en France pour y demander l’Asile. Cette montée au sommet sera aussi chargée de sens car chacun de nous portera avec lui ceux qui n’ont pas eu le droit de rester parce que leur récit de vie ne comportait pas les mots ou les situations attendues.

Plusieurs personnes accueillies au CADA Léo Lagrange de Saint Beauzire seront présents, véhiculés pour l’occasion par plusieurs bénévoles. Occasion pour eux de sortir du site de Saint Beauzire et de partager des temps ensemble. Voici encore un des objectifs de la LOCO : « La Loco est une association dont l’objet est de promouvoir la solidarité et le ‘Vivre ensemble’ à travers le développement d’activités, la formation et l’animation à caractère social, culturel, sportif et environnemental. »

Ce temps fort sera l’occasion pour tous de partager des temps ensemble, d’apprendre à se connaître et de participer à un temps fort autour de l’accueil sur un territoire qui a cette tradition.

En plus de résidents du CADA, d’autres réfugiés qui habitent le Brivadois ont accepté de participer en témoignant lors de la soirée du 10 juillet.

Didier les a rencontrés pour leur faire la proposition. Une démarche difficile pour chacun d’eux. Parler devant une assemblée, parler de leur vie et des difficultés rencontrées tant à l’origine de leur fuite que lors de la traversée de certains pays et depuis leur arrivée en France. Mais ils ont trouvé le courage de parler pour les autres et pour que leur histoire participe à fortifier les personnes qui participent à l’accueil de l’étranger en France.

Omar,

Pourquoi as-tu quitté ton Pays ? Pourquoi étais-tu au Tchad ? Comment se fait-il que tu sois en France aujourd’hui ? L’accueil, qu’est-ce que cela veut dire pour toi ?

Zainullah,

« Pourquoi tu es parti de chez toi ? » « Quel accueil dans les pays que tu as traversés ? » « Et aujourd’hui, qu’est-ce que cela veut dire pour toi l’accueil ? »


Samdjida,

J’ai pensé que tu pourrais témoigner : Peux-tu nous dire ce que tu as vécu au Tchad ? Aujourd’hui tu travailles chez Emmaüs ? Que dirais-tu de ta vie en France aujourd’hui ?

Saïdal,

J’ai pensé que tu pourrais témoigner : Peux-tu nous dire depuis combien de temps tu es en France ? Qu’est-ce qui est le plus difficile pour toi ? Comment occupes-tu tes journées ?

Mojtaba,

Tu travailles chez Cosmétosource à Fontannes… Tu es venu nous rejoindre au volant d’une voiture, mais cela n’a pas été simple. Peux-tu nous raconter ?

En fin de matinée, Saïdal a fait le ménage dans le grenier afin de pouvoir loger d’autres personnes. Pendant ce temps, Khan s’est mis à la cuisine. Au menu, poix chiche à la tomate et poisson. Pierre est venu rejoindre l’équipe pour partager le repas. Aux dire de la majorité, le repas était excellent.

Après le repas, rendez-vous pour ranger le bois de Pierre. Saïdal demande combien il sera payé. Réponse : Allah te le dira !

Echange de bons procédés : Pierre nous prête sa maison, nous lui rendons service. Voici un nouvel objectif de la LOCO : soutenir les échanges.
 

Le travail a été réalisé très rapidement. Que faire ? l’équipe prend la direction du Puy en Velay. En arrivant à Mons, chez Didier, Zainullah était auprès de Mylène. Petite virée au Puy ensemble.

Retour à Chanteloube : repas, un exercice de cours de Code de la route, une série sur NetFlix.

Repos bien mérité. Le lendemain matin : réveil pour départ à 7h30 pour Saint Beauzire.

Samedi 17 juillet 2021