Sortie au pays de Lafayette

Conservatoire botanique
Chateau Lafayette
G. dans le chateau de Lafayette

    Lundi 16 Octobre 4 résidents, conduits par Bernard, accompagnés par Geneviève, se levèrent tôt  pour se rendre à Chavaniac-Lafayette, afin d’y passer la journée. Au programme, visite du château, du Conservatoire Botanique du Massif Central.

      Départ, 9 heures. Sur place, visite commentée du château par notre guide, Claire. Découverte du lieu, bien sûr, mais aussi, au fil de la déambulation, découverte de Gilbert Du Mottier de Lafayette cet enfant du pays,  de sa vie, de ses combats, de la vie des gens à son époque.

Dans la cuisine, c’est le mobilier, l’imposante cheminée, le four à pâtisseries, le rouet, les ustensiles.  Et chacun d’évoquer les pratiques traditionnelles de son pays, de poser des questions…  L’échange est riche.  Dans la chambre, le lit très court et très petit interpelle. Précision : on y dormait seul et assis car, allongé c’était la posture du gisant…

          Ensuite, la Salle du Trésor où l’on peut voir des objets ayant appartenus à Lafayette : cartable, bagues, épée, lettres écrites de  sa main, tableaux … Puis, passage dans la salle du mariage de Gilbert,16 ans, avec Adrienne, 14 ans, description du banquet (plus de 300 plats servis !...) Un peu plus loin, le Salon, les appartements d’Adrienne, l’espace où sont mentionnés les partisans et détracteurs du Marquis… Là encore, échanges, questions en français et en anglais grâce à Claire et J…. nos précieux interprètes. Claire qui a su parfaitement s’adapter au groupe en utilisant un vocabulaire simple, précis et, ainsi, résumer la vie de Lafayette de façon concise. Cette vie marquée par un combat incessant pour la Liberté, les droits des hommes : abolition de l’esclavage, aide aux insurgés américains, soutien aux Juifs, aux protestants, aux plus démunis et plus   particulièrement au gens de Chavaniac…En effet, lors de la grande famine de 1783, ses greniers sont pleins, alors il leur distribue le blé qui s’y trouve. Grand merci à elle.

            Une fois la visite terminée, promenade dans le parc.  Là, nous  admirons les arbres immenses, majestueux qui se parent déjà de leurs couleurs automnales notamment, le chêne planté par le grand-père de Lafayette qui a plus de 300 ans !... Impressionnant !

    Notre promenade se poursuivit dans la roseraie. Que de variétés, de nuances, de coloris, de parfums !... De quoi être envoûtés ! Et quel calme, quelle sérénité, quelle quiétude ! On se sent apaisés, en communion avec la nature, loin des préoccupations, des soucis. Moment magique !

        Après les photos d’usage dans la cour d’honneur, visite rapide à l’exposition sur le préventorium qui a accueilli beaucoup d’enfants malades au siècle dernier et qui fait partie de l’histoire du village.

       Au terme de cette matinée, à noter quelques réflexions :

        « Il faudrait que Lafayette revienne pour nous aider et défendre notre cause ».

« Pourquoi n’y a t-il pas plus de personnes comme lui ? »

         « Que ferait-il aujourd’hui ? »….

          Mais déjà, midi  sonne au clocher du village ; il est temps de retrouver Angélique  animatrice au Conservatoire, de

Conservatoire botanique
Pique-nique au soleil

pique-niquer tous ensemble. La météo très agréable nous permet de dresser la table en extérieur et de partager le contenu de nos sacs. Nous terminons par la tarte aux pommes, bon préambule à ce qui sera évoqué dans l’après-midi.

          Nous commençons par une petite balade au cours de laquelle nous découvrons les jardins. Angélique explique le rôle du Conservatoire, de chacun des salariés, la fonction de chaque espace, ce que l’on peut y trouver : plantes, fleurs, arbres fruitiers notamment les pommiers… Nous rencontrons les jardiniers Christophe et Thierry.  C’est l’occasion d’observer certaines plantes ,de réexpliquer comment les fleurs se transforment en fruits grâce notamment aux insectes pollinisateurs, d’échanger, d’évoquer les plantes et fruits que l’on trouve dans son pays, Afrique ou Tibet…  Et d’apprécier le calme reposant de l’endroit. Echange en français ou en anglais grâce à nos traducteurs, Angélique et J.

            Nous voilà arrivés près d’une table où sont disposées les différentes variétés de pommes du verger, pommes essentiellement d’Auvergne et souvent méconnues. Là, éveil des sens ; observation, dégustation, classification selon trois critères : sucré, acide, âpre. Et chacun de s’exprimer, de dire sa préférence.

            Angélique  évoque ensuite les différents usages culinaires des pommes, quelques recettes : tartes, pompes, pommes cuites au four, ou consommées crues, compotes. D’ailleurs, nous avons dégusté une compote préparée par ses soins. Délicieuse !

Attention quand même ! Compote n’égale pas compost, n’est-ce pas K. ? Belle occasion d’enrichir son vocabulaire !

         Puis, Angélique  distribue à chacun de quoi dessiner, colorier un fruit de son pays. Ainsi sont évoqués, l’orange, la banane, la mangue, la graine de cacaoyer qui peut se consommer crue ou être transformée…

       Enfin, pour terminer : cueillette dans les arbres. Chacun s’y  initie avec plus ou moins d’adresse mais en suivant scrupuleusement les conseils de notre guide.

Conservatoire botanique
S. étudie les variétés de pommes​​​​​

  Après avoir rangé et rapporté, parfois de façon insolite pour nous mais coutumière pour les Africains, ce qui a servi à cette animation, ce sera    l’instant photos avec des sourires, des rires.

Derniers échanges avant le départ : impressions, remerciements, au revoir, ces derniers dans la langue maternelle.

« C’était génial »

« Quelle belle journée ! »

«  Je suis bien, heureux ! »

« J’ai appris beaucoup de choses aujourd’hui »

     Enfin, munis  de pommes et de recettes, nous  repartons non sans penser à la devise des Lafayette : « Cur Non » c'est-à-dire « Pourquoi pas. ».

    Alors, pourquoi pas d’autres sorties empreintes d’instants de calme, de sérénité, de partage, de magie, d’émerveillement?

             En effet : Pourquoi pas ?...

Mercredi 25 octobre 2023

Mots-clés