Randonnée et Ciné-Concert à Lubilhac

Samedi après-midi, la participation à la randonnée, puis au Ciné-concert à Lubilhac a dépassé nos espérances. De fait, au départ de la Loco, pour le transport des participants et des résidents du Cada vers le bourg de Lubilhac, le minibus de la Loco et les diverses voitures des bénévoles ont fait le plein de passagers et n'ont pas suffi pour emmener tout le monde. Certains ont dû revenir chercher ceux qui n'avaient pas pu prendre place dans un véhicule.

Cette animation organisée en collaboration avec la Clef et les musiciens Nadia (Piano) et Hervé (Contrebasse) commençait par une randonnée (petite, la randonnée) organisée par nos vaillantes bénévoles Marie-Claude et Mireille (je rappelle que l'activité "Randonnée" a repris depuis décembre sous la houlette de Marie-Claude et Mireille: voir l'article "Randonnée pédestre à Saint-Géron").

Je ne vous raconterai pas le début de la randonnée car je faisais partie de ceux retournés chercher les personnes qui n'avaient pas trouvé de place dans les véhicules à l'aller (voir plus-haut). Ceci fait (ramener les retardataires) nous avons pu partir avec une bonne demi-heure de retard et les dits-retardataires sur les traces du gros de la troupe (c'est une image, je ne vise personne).

À l'avant, donc, Marie-Claude jointe par portable nous disait essayer de ralentir le pas de son groupe, alors que nous, à l'arrière, l'accélérions.
Et effectivement, un peu avant l'arrivée au village de Garnigoule, nous avons pu voir le peloton de tête nous faire des grands signes en haut de la montée de Burge Blanche. Mais ils étaient encore loin et, en fait, nous ne les rejoindrons qu'en arrivant au bourg de Lubilhac à la fin de randonnée.

Il faisait un temps très doux, ensoleillé, un ciel bleu et sans nuage (pour se la péter, on dit d'un bleu céruléen) et la vue dégagée offrait un panorama unique: à l'Ouest sur le Cézallier et les monts du Cantal, au Nord sur le Sancy et la Chaîne des Puy et à l'Est sur le Livradois. Roland qui le scrutait avec ses jumelles en poussait des Oh et des Ah.  

Image
Lubilhac
Roland observe à la jumelle le panorama exceptionnel. Au fond, sur le chemin...
Image
Lubilhac
... arrive un groupe de retardataires, avec Mireille et Cédric (de la Clef)

En redescendant vers le Bourg de Lubilhac, et en pressant le pas, nous avons pu doubler le peloton de tête, ce qui nous a permis de faire des photos du groupe de tête.

Image
Lubilhac
Arrivée clairsemée à Lubilhac du peloton qui s'est quelque peu effiloché
Image
Lubilhac
Trois têtes du groupe de tête (de gauche à droite, Florence, Sifatullah et Nathalie)

 

À l'arrivée, nous avons retrouvé K. et Jean-Marie qui arrivaient tout juste de Léotoing où ils avaient planté des arbres avec le CECB.

Image
Lubilhac
K. qui après avoir planté des arbres à Léotoing est venu nous rejoindre à Lubilhac

Une fois tout le monde revenu au village, il était l'heure du goûter et ceux qui avait confectionné gâteaux et autres gourmandises ont pu ramener leurs productions culinaires dans la cuisine de la salle communale. La Clef s'était chargé de fournir les boissons. 

Image
Lubilhac

 

 
Après le goûter, nous sommes passés dans la grande salle où avait été installés un écran et les instruments des musiciens. Après la présentation de Nadia (traduite en arabe et en pachtou par Khamis et Sifatullah), la séance à pu commencer: 2 films de Charlie Chaplin (Charlot pompier et l'immigrant).

Et la magie du cinéma a agi aussitôt, le piano et la contrebasse accompagnant et soulignant les péripéties et tribulations sautillantes de ces personnages en noir et blanc nous a ramené plus d'un siècle en arrière.


Pendant la séance, j'ai pu compter plus d'une soixantaine de spectateurs.

Merci à tous sont qui sont venus passer cet après-midi à Lubilhac et surtout à la Clef, à Nadia et Hervé, à Mme Granet.

P.S: Non seulement Lubilhac est un charmant petit bourg doté d'un panorama grandiose, mais encore les noms des villages et lieux-dits (Treize Vents, Peu de Rose, les Outours, Burge Blanche, Garnigoule, Coucaoux...) y sont d'une grande poésie.

Dimanche 28 janvier 2024

Les plus récents